Contenu

Mal préparés mais séduits : trois quarts des agents publics veulent poursuivre l’“aventure télétravail”

Soixante-quinze pourcents : c’est la proportion d’agents publics qui auraient pris goût au télétravail depuis le début de la crise sanitaire, selon un sondage commandé par l’éditeur Wimi, dont les logiciels sont déjà utilisés par le Samu social de Paris, le service d’information du gouvernement (SIG) ou encore l’Assemblée nationale. Ses travaux ont également donné lieu à la solution de travail collaboratif “Plano”, mise à disposition par la direction interministérielle du numérique (Dinum) avant l’été, et qui mêle visio, tchat, partage de documents…

Lire la suite de l’article de Emile Marzolf d’Acteurs publics