Contenu

Gagnants de la réforme de l’organisation territoriale de l’État, les préfets doivent convaincre

Nous voilà à moins de quinze jours du “D-Day” du second volet de la réforme de l’organisation territoriale de l’État. C’est en effet le 1er avril que seront mises en place les nouvelles directions intervenant dans le champ de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités. Des directions issues de la fusion ou du regroupement des entités actuelles. La première pierre de cette réforme des services déconcentrés a pour sa part été actée le 1er janvier par la constitution, dans les départements, de secrétariats généraux communs (SGC) aux préfectures et aux directions départementales interministérielles (DDI), placés sous l’autorité des préfets.

Lire l’article d’Acteurs publics