L’ouverture du scrutin “électronique” ne s’est pas déroulée sans difficultés, en effet, en particulier dans la fonction publique d’État où cette modalité de vote était généralisée cette année. Plusieurs problèmes de connexion aux plates-formes de vote ont ainsi été recensés dans l’éducation nationale, à Bercy ou à la Culture. Dans les ministères économiques et financiers notamment, l’accès à la plate-forme de vote a même été coupé pendant plusieurs heures, le temps de sa maintenance.

Lire l’article de Bastien SCORDIA d’acteurs publics.