Hausse des prix, risque de coupures tournantes d’électricité cet hiver, injonction continue à la sobriété énergétique, sites nucléaires à l’arrêt pour certains, appel à la rescousse du charbon…
Après une année 2022 marquée par une crise énergétique sans précédent, 2023 s’annonce aussi difficile mais très stratégique pour la France, qui doit redéfinir sa feuille de route pour les cinq prochaines années. Pour FO, saisissant à pleine main la question de la transition énergétique, la crise doit être l’occasion d’une refondation de la « filière française de l’énergie » : par la recherche de complémentarité entre toutes les ressources, par une planification sur vingt-cinq ans des différents moyens de production d’énergie décarbonée et la création d’un « Pôle public nationalisé de l’énergie décarbonée », pour la mettre en œuvre.

Lire l’article de Elie Hiesse de L’Info Militante.