Si l’administration ne reste pas immobile face aux phénomènes de violences sexistes dans l’environnement de travail, elle tâtonne encore. Au-delà des plates-formes de signalement et des dispositifs de formation, le recueil et le traitement de la parole des victimes reste une problématique de taille.

Lire l’article de Marie MALATERRE d’acteurs publics.