« Mais dans quelle langue faut-il vous le dire ?! La réforme des retraites, c’est non ! », scandent depuis près de trois semaines les manifestants à l’adresse du gouvernement. Il y a eu le 19 janvier, puis le 31, puis ce 7 février… Massifs. Il y a en perspective le samedi 11 février, nouveau rendez-vous majeur de la mobilisation, toujours à l’appel de l’intersyndicale (huit organisations de salariés, dont FO, et cinq organisations de jeunesse). Par ces journées nationales interprofessionnelles de grèves et de manifestations, les travailleurs montrent leur détermination, « très forte », à obtenir le retrait du projet, notait l’intersyndicale le 7 février. Entre ces dates phares, pas de répit à la mobilisation : des actions ont lieu dans les entreprises et les services (assemblées générales, manifestations aux flambeaux, distribution de tracts…).

Lire l’article de Valérie FORGERONT de l’Info Militante.