Pour la deuxième journée d’action contre la réforme des retraites, ce mardi 31 janvier, les syndicats de la fonction publique voulaient surfer sur le succès du 19 janvier dernier et transformer l’essai. Mais la mobilisation est en baisse. L’objectif, pour les organisations syndicales, reste d’éviter de revivre l’effondrement de la mobilisation qui s’était produit en 2019-2020, lors de la contestation du premier projet de réforme d’Emmanuel Macron. Le contexte est néanmoins très différent aujourd’hui.

Lire l’article de Bastien SCORDIA d’acteurs publics.