Le gouvernement le promet : l’administration est sur la (bonne) voie de la sobriété énergétique. “Nous sommes en avance sur le plan de route” de réduction de 10 % de la consommation énergétique de l’État, a affirmé le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques dans une déclaration à l’AFP lundi 16 janvier. Un objectif fixé pour 2024 – et qui représente une baisse de 2 térawattheures –, avant une baisse 40 % à l’horizon 2050.
Lire l’article de Bastien SCORDIA d’acteurs publics.