Contenu

La Place Beauvau veut renforcer l’évaluation des directeurs des services déconcentrés

Une extension des missions d’évaluation du Conseil supérieur de l’appui territorial et de l’évaluation (Csate) sera expérimentée à compter de septembre, avant une possible généralisation début 2022. Seuls les membres du corps préfectoral et les hauts fonctionnaires du ministère bénéficient aujourd’hui de la procédure d’évaluation dite à 360 degrés.

La Place Beauvau continue d’accroître son emprise sur les services déconcentrés de l’État. Après avoir récupéré la gestion des directions départementales interministérielles (DDI), le ministère de l’Intérieur compte en effet désormais étendre aux directeurs des services déconcentrés les missions d’évaluation de son Conseil supérieur de l’appui territorial et de l’évaluation (Csate). Une instance composée de préfets qui propose aujourd’hui un mode d’évaluation dit à 360 degrés aux seuls préfets, sous-préfets et hauts fonctionnaires du ministère.

Lire l’article de Bastien Scordia d’Acteurs publics