Contenu

Fonction publique : l’opération séduction d’Emmanuel Macron

Opération séduction. En déplacement en Haute-Vienne, mardi 25 janvier, à 74 jours du premier tour de l’élection présidentielle, le chef de l’État, Emmanuel Macron, s’est posé en défenseur du service public. Une ode aux services publics et à ses agents après deux ans de crise sanitaire et aussi l’occasion, pour le candidat non encore déclaré à sa réélection, de tacler, entre les lignes, la proposition de sa concurrente de droite, Valérie Pécresse, de supprimer 200 000 postes dans la fonction publique.

Lire l’article de Bastien SCORDIA d’acteurs publics.