Tweeter ne prend que quelques minutes, voire quelques secondes, et publier un « post » sur Facebook ou LinkedIn n’exige guère plus de temps. L’acculturation des décideurs publics aux réseaux sociaux s’avérera en revanche, à l’évidence, beaucoup plus longue… La prudence est effectivement de mise chez les directeurs d’administration centrale (DAC) et autres responsables publics de haut niveau quand il s’agit d’évoquer l’utilisation des réseaux au sein des administrations et, surtout, l’usage qu’ils peuvent en faire à titre personnel.

Lire l’article de Bastien SCORDIA d’acteurs publics.